PhiloCité | Philostory au Théâtre de Liège, « By heart » – 21/10/20
Philocité, philosophie, formation, animation, atelier, éducation, démocratie, esprit critique, pensée, émancipation, Liège
3502
post-template-default,single,single-post,postid-3502,single-format-standard,ajax_updown_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,
title

Blog

 
Publié par Philocité dans À venir, Ateliers tout public, Théâtre

Philostory au Théâtre de Liège, « By heart » – 21/10/20

Les artistes nous livrent des récits qui donnent corps à leurs questionnements et nous engagent à penser. Friands de ces histoires, les philosophes se glissent dans les plis de l’œuvre, débusquent les problèmes pour les explorer. Philostory fait une nouvelle fois le pari qu’ils auront nombre de choses à se dire à l’issue des représentations et que ce dialogue sera d’autant plus percutant qu’il pourra s’appuyer sur notre sagacité de spectateurs, aiguisée par quelques gestes d’animation. L’enjeu consistera en effet à se saisir d’un problème singulier, qui émerge de la rencontre et peut surprendre les invités eux-mêmes, pour le déplier tous ensemble. A l’expérience théâtrale, succédera alors cette autre expérience collective, orale et vivante qu’est la pratique philosophique.

Nous poursuivrons ainsi le décloisonnement initié depuis 5 ans entre acteurs de la vie culturelle (le Théâtre de Liège, l’Université, et maintenant l’asbl PhiloCité), entre public et intervenants, et entre pratiques artistiques et philosophiques.

Les ateliers mobiliseront à chaque fois un philosophe/chercheur, un artiste (metteur en scène, dramaturge, comédien…), le public et un animateur, et auront lieu à l’issue des représentations.

Nous avons ainsi le plaisir de vous convier au premier PhiloStory de l’année, qui aura lieu mercredi 21 octobre, à l’issue du spectacle «  By Heart » de Tiago Rodrigues.

By Heart nous parle d’apprentissage par cœur, de livres que l’on brûle et d’autres que l’on dévore, du pouvoir des mots sur notre existence, de la transmission et de la mémoire comme actes de résistance, de la lecture comme d’une activité sauvage et indisciplinée, et de bien d’autres choses encore. Son dispositif scénique nous invite à une expérience originale qui donne elle aussi matière à réflexion.

Pour déplier les interrogations que la pièce suscite, nous avons invité Lou Clemens, doctorante en philosophie à l’Université Saint-Louis – Bruxelles, qui travaille sur les rapports qu’entretiennent tyrannie et pensée, dans l’Antiquité et aujourd’hui, notamment par l’intermédiaire de l’impact des pratiques théâtrales sur le désir. Elle s’entretiendra avec Tiago Rodrigues, tout juste sorti de scène, puis le public sera invité – si le cœur lui en dit ! –  à prendre part à la réflexion dans un atelier philosophique animé par PhiloCité.

Une collaboration entre le Théâtre de Liège, le Département de Philosophie de l’Université de Liège (Anne Herla), l’asbl PhiloCité (Guillaume Damit)  et le public.