PhiloCité | Formation à l’auto-défense intellectuelle (22-23/10 – Seraing)
PhiloCité | Formation à l’auto-défense intellectuelle (22-23/10 – Seraing)
Philocité, philosophie, formation, animation, atelier, éducation, démocratie, esprit critique, pensée, émancipation, Liège
1328
post-template-default,single,single-post,postid-1328,single-format-standard,ajax_updown_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,
title

Blog

 
Publié par Philocité dans Formations

Formation à l’auto-défense intellectuelle (22-23/10 – Seraing)

Formation à l’auto défense intellectuelle

Formateurs :        Gaëlle Jeanmart et Denis Pieret
Dates :            les 22 et 23 octobre 2015 dans notre centre de Seraing (Espace Ferrer)
Pour s’inscrire :    choisir Fo295-S1 – Télécharger le formulaire d’inscription

Ou comment se protéger contre les petits crimes ordinaires contre la logique ?
La formation à l’auto-défense intellectuelle affûtera vos armes rationnelles, pour des discussions plus justes et mieux argumentées.

Faire de l’auto-défense intellectuelle, c’est apprendre à apprendre à débattre et à argumenter.
Autrement dit : Comment travailler la rigueur argumentative dans la formation de l’esprit critique des futurs citoyens ?
Le débat oral nous expose particulièrement aux coups de force argumentatifs ou aux erreurs malencontreuses.
Dans le premier cas, c’est la dimension démocratique qui est mise en péril : le beau parleur qui cherche à persuader son interlocuteur risque de prendre le pouvoir, au détriment de l’argumentateur rationnel qui cherche à démontrer et à convaincre sur la base de raisons. Dans le deuxième cas, c’est
la recherche elle-même qui est en danger d’illusion, entraînée dans des errements involontaires qui l’éloigne de sa visée de vérité.
Par des mises en situations, vous affûterez votre capacité à repérer dans l’instant fugace d’une discussion, l’entourloupe ou l’erreur fortuite susceptible de tromper.

La formation vise à :
* repérer les mots du pouvoir dans les discours médiatiques et analyser leurs effets
* être capable de repérer les erreurs argumentatives et les sophismes communs
* identifier les présupposés, les stratégies et les valeurs sous-jacentes à l’usage des mots et des arguments
* apprendre à maîtriser son argumentation
* être capable collectivement de prendre une décision basée sur des arguments soigneusement